Seine Maritime Attractivité
Réussir mon projet en Seine-Maritime

Bray Eawy

Un territoire aux atouts importants

Billet écrit par Xavier PRÉVOTAT
Esclavelles-2009-©SMA-leuropevueduciel.com

Née de la fusion des communautés du Pays Neufchâtelois, de Saint‑Saëns et de quelques communes de Bosc Eawy, cette communauté de communes présente un caractère rural marqué mais aussi quelques équipements et spécificités qui peuvent la porter à l’optimisme pour l’avenir.

Neufchâtel‑en‑Bray, c’est bien sûr le seul et unique fromage AOP de la Seine-Maritime dont notoriété et forme en coeur sont connues au-delà des limites de la Normandie. Se contenter de cela quand on évoque la nouvelle communauté de communes Bray Eawy serait par trop réducteur.

Ce qui est notable au premier abord c’est l’excellente desserte autoroutière dont bénéficie ce territoire, un décloisonnement heureux pour le Pays de Bray dans son ensemble mais particulièrement profitable ici. L’A29 qui arrive du Havre rejoint précisément l’A28 au niveau de Saint-Saëns et crée un hub autoroutier où les flux sont rassemblés pendant une vingtaine de kilomètres avant de se séparer à nouveau au nord de Neufchâtel. Même si l’agriculture domine, quelques implantations industrielles et artisanales se sont historiquement rassemblées au coeur des deux principales communes Saint‑Saëns et Neufchâtel‑en‑Bray, le développement suit ici comme ailleurs une logique d’accessibilité routière, critère majeur pour les entrepreneurs. Trois ZA ont été aménagées au bord des autoroutes. La plus importante (23 ha) au Pucheuil, profite de cette double desserte A29/A28 pour attirer des activités de fabrication (Tubao/Auzou Citernes) mais aussi de distribution et logistique (SOCOPAL, Messageries et Transports de l’Atlantique ainsi que LDA). Cette zone possède des qualités suffisantes pour attirer des projets logistiques ou industriels structurants. 14 ha y sont aujourd’hui déjà pré-réservés sur une deuxième tranche.

Plus au nord, la ZA des Hayons est conçue pour l’artisanat à la croisée de l’autoroute et de l’axe Dieppe/Paris. 25 000 m² d’un seul tenant y sont disponibles.

Enfin Callengeville possède également une zone située directement sur la sortie 6 de l’A28 tout à fait au nord de la communauté. 3 ha y sont disponibles à la vente.

Cette offre d’implantation en terrains nus sera par ailleurs prochainement complétée au nord-ouest par une nouvelle zone plutôt destinée à des activités de proximité sur la commune des Grandes Ventes en bordure de RD 915 pour environ 5 ha. Avec ces 3 différentes gammes de terrains à bâtir, l’armature communautaire en matière de ZA est complète et équilibrée et assure des réponses au tissu économique aussi bien endogène que potentiellement exogène.

De son côté, l’attractivité touristique de Bray Eawy repose en partie sur sa gastronomie avec pour produit phare, le fromage de Neufchâtel dont plusieurs producteurs ouvrent leurs fermes à la visite, et comprend également quelques équipements notables au premier rang desquels l’Avenue Verte London Paris, véloroute traversant ce territoire dont les retombées économiques ont été estimées à 1,6 millions d’euros en 2015. L’importante fréquentation de cette véloroute démontre l’intérêt toujours plus important des touristes pour les loisirs de pleine nature. Les acteurs locaux ont bien compris cette tendance et y répondent avec un réseau de boucles de randonnées pédestres et VTT (15 circuits balisés) parmi les plus denses de notre Département. L’offre de loisirs touristiques compte également le golf de Saint Saëns (80 ha, groupe Partouche), le musée des Arts et Traditions Populaires Mathon-Durand (2 000 entrées/an) ou encore l’impressionnant château de Mesnières-en-Bray (13 000 entrées/ an). L’offre d’hébergements marchands se répartit entre terrains de campings (562 lits), les locations et chambres d’hôtes (276 lits) et hôtellerie (102 lits).

 

CONTACTS
Bray Eawy : 02.32.97.45.65

brayeawy.fr

Ajouter un commentaire

  • Partager :

À lire sur le même sujet